L’eurovélo, un jeu de piste cyclable avec 100% de gagnants !

Vous rêvez de mettre le cap à l’est, chevauchant votre 2 roues le nez au vent et non dans les pots d’échappement ? Découvrez les itinéraires cyclables eurovélo routes… 12 au départ, 14 désormais, ces voies cyclables transfrontalières ont été imaginées et mises en place par la Fédération Européenne des Cyclistes (ECF). Ce sont près de 70 000 kilomètres qui quadrillent l’Europe de long en large avec un leitmotiv : un réseau cyclable continu, uniforme, sécurisé, balisé, de bon niveau. Un projet sans précédent, et tout sauf farfelu.

cliquer sur la carte pour l'aggrandir

La majorité des 14 itinéraires retenus serpente le long des fleuves, réhabilitant les chemins de halage et les voies ferrées désafectées ; ils mettent un point d’honneur à traverser des régions avec un attrait touristique et historique majeur. Ca tombe bien l’Europe en regorge ! 

Mais comment offrir un parcours continu, de même niveau d’infrastructure à travers des pays de culture, de langue, de monnaie parfois différente ? C’est tout l’enjeu du travail de l’ECF : celui de convaincre partenaires publics et privés de l’intérêt de développer un label vélo européen en s’appuyant sur les meilleures pratiques cyclables des pays déjà expérimentés dans le domaine : le Danemark, la Suisse, l’Allemagne…

Parce que l’idée, c’est de promouvoir ces voies vertes sous une marque commune, avec une identité forte. Donc, au delà de l’itinéraire pur, il est nécessaire d’offrir aux cyclotouristes des infrastructures, des services et des aménagements adaptés : accès simplifié aux transports en commun (train, bus), offre spécifique d’hébergement et de restauration (campings, hôtels avec des formules nuitée sans réservation + panier pique-nique), commerces de proximité et prestataires vélo, vente de séjour touristique à thème (alternance croisière fluviale/vélo par ex.)…

C’est ce que j’aime à appeler un partenariat « gagnant-gagnant » : En développant cette forme de tourisme vert dans des régions excentrées ou rurales, les retombées profitent à la fois à l’industrie du tourisme et ses services, mais également à la population locale qui bénéficie à sa porte d’un réseau cyclable de haut niveau, propice aux loisirs et aux déplacements doux.

Actuellement près de 45 000 kms sont opérationnels sur les 70 000 définis, principalement en s’appuyant sur les portions de réseaux cyclables déjà bien développés. Pour tous ceux qui ont les fourmis dans les mollets, pour une semaine ou plusieurs mois, un simple regard sur la carte des eurovélo routes suffit, pour remplir la boîte à projets de nouvelles destinations !

… Alors tentés ?… A vos marques… prêts ? partez !

This entry was posted in COTE CHAMPS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.